dimanche, 18 novembre 2012

[Test] Assassin's Creed III : Liberation - PSVita

ACIII%20Liberation.pngLe test du dernier gros jeu de la PSVita et dernier né de la série Assassin's Creed.


 

 

Assassins-Creed-III-Liberation.jpg

assassin's creed,test

Assassin's Creed III : Liberation est le dernier épisode de la série avec Assassin's Creed III car ils sont sortis en même temps, ce dernier sur consoles de salon alors qu'Assassin's Creed III : Liberation uniquement sur Playstation Vita. Cet épisode inaugure aussi un tout nouvel héros qui cette fois-ci est une femme dans une nouvelle zone de jeu : la Nouvelle-Orléans.

 Mon test sur Assassin's Creed III sur PS3 est aussi disponible ici

 

 

Scénario :

Ce nouvel épisode introduisant une nouvelle héroïne, il faudra donc s'attendre à en apprendre beaucoup sur la vie de Aveline de Grandpré, moitié française et africaine, où elle vit à la Nouvelle-Orléans avec son père et sa belle-mère. Celle-ci voudra protéger sa cause qui sera en grande partie de sauver les esclaves noirs et comprendre leurs étranges disparitions dans un pays en pleins chamboulement et où les templiers en profitent et sont de la partie en prenant de plus en plus de place dans la société. On aura donc le droit à un scénario avec quelques rebondissements assez inattendus et qui vous tiendra sûrement en haleine.

assassin-s-creed-iii-liberation-playstation-vita-1351700150-044.jpg

Malheureusement celui-ci est moins bien construit que celui-ci d'Assassin's Creed III, et la nouvelle héroïne a plus de mal à être charismatique que Connor.

Au point de vue de cette mémoire génétique, cette fois-ci on ne retrouve pas de patient présent dans l'animus, car en réalité le jeu représente une véritable mise en abyme, ce jeu étant considéré comme un jeu développé par Abstergo à partir d'une mémoire tout comme le mode multijoueurs d'Assassin's Creed III.

 

Gameplay :

Le nouveau type de combat d'Assassin's Creed III a été repris dans cet opus, on retrouve donc les mêmes touches durant les combats avec O pour esquiver, X pour briser la défense et CARRE pour attaquer. Tout comme Assassin's Creed III, Aveline pourra grimper aux arbres de la même manière que Connor.

assassin-s-creed-iii-liberation-playstation-vita-1351700150-043.jpg

Malgré toutes ces similitudes avec son grand frère, le jeu possède bon nombre de différences par rapport au gameplay.

La grosse nouveauté de gameplay du jeu est que l'on peut changer de tenue selon les situations et les missions, chaque tenue a ses propres caractéristiques  :

  • La tenue d'assassin : très forte en combat mais facilement repérable par les gardes
  • La tenue d’esclave : moyennement forte en combat, beaucoup moins repérable par les gardes
  • La tenue de Dame : qui est presque invisible des gardes mais très faible en combat, de plus il est impossible de grimper avec elle.

82964_Sans_titre_2.png

Finalement la tenue d'esclave est bien souvent la plus appropriée, car celle-ci représente le parfait équilibre.

Des nouvelles armes viennent aussi s'ajouter, comme la sarbacane qui peut s’avérer très utile ou même le fouet, chaque tenue possède ses propres armes et d'autres sont en communs.

assassin-s-creed-iii-liberation-playstation-vita-1338887901-003.jpg assassin-s-creed-iii-liberation-playstation-vita-1338887901-004.jpg

De plus le jeu sortant uniquement sur PSVita, celui-ci se doit d'utiliser les capacités de la console. L'écran tactile peut être utilisé pour changer d'arme ou afficher la carte (tout comme Select), mais aussi lors de phases de ralentis qu'on obtiendra à chaque assassinat discret avec la tenue d'assassin et qui permet de figer le temps pour cibler un certain nombre de cible et de les éliminer au cours d'une cinématique.

assassin-s-creed-iii-liberation-playstation-vita-1348472924-013.jpg

L'écran tactile arrière est lui aussi utilisé lors des rares phases en barque (assez injouables) où il faudra glisser son doigt pour pour la faire ramer; mais aussi pour fouiller les poches des passants ou des gardes.

Bien évidemment le second sitck est utilisé pour déplacer la caméra et l'appareil photo arrière et le gyroscope aussi sont utilisés lors de phases spécifiques. Même le logiciel Near est exploité par le jeu, de temps à autre, des objets seront récupérés sur des gardes et vous pourrez les échanger via Near avec vos amis ou proches.


Graphismes :

Le jeu étant sur une console portable puissante, le jeu rend vraiment bien et tourne sur le même moteur graphique qu'Assassin's Creed III, l'AnvilNext. Même si celui-ci est utilisé dans Liberation, il ne rend pas aussi bien avec quelques textures assez moches et pixelisées mais le rendu global du jeu est vraiment très honnête et mieux que mes espérances.

Malgré tout, le jeu reste assez terne et sombre en particulier dans l'une des nouvelles zones de jeu, le bayou qui est composé de marais. La ville de la Nouvelle-Orléans est l'une des autres zones de jeu et celle-ci gorge de détails vraiment sympathiques tout comme le Mexique, la troisième zone de jeu avec ses temples antiques.

assassin-s-creed-iii-liberation-playstation-vita-1351700150-075.jpg

L'ensemble de ce monde ouvert a une taille vraiment très honnête surtout pour une console portable.


Durée de vie :

L'histoire du jeu se fera en moins de 12h mais heureusement les quêtes annexes vous tiendront encore un bon nombre d'heures entre la collecte des œufs d'alligators ou les nombreuses missions annexes, il y a de quoi faire.

assassin-s-creed-iii-liberation-playstation-vita-1348472924-015.jpg

De plus le jeu possède une large gamme de vêtements et armes à acheter et qui pour certains valent très chers.

Le jeu en plus de son mode solo possède un mode multijoueur complètement inutile qui consiste à contrôler des zones en coopération mais pour contrôler ces zones, il faudra simplement choisir la personne à envoyer au combat et ensuite attendre qu'il se recharge 30 minutes plus tard .... Un mode multijoueurs qui n'augmente pas du tout l’expérience du jeu et qui ne sert pas à grand chose.

assassin-s-creed-iii-liberation-playstation-vita-1351700150-039.jpg


Bande-son :

Le compositeur de cet épisode n'a pas travaillé sur d'autres épisodes de la série, mais on peut dire que Winifred Phillips a vraiment fait du bon travail sur cette bande-son qui est très fidèle au ton du jeu :

Le doublage français est lui aussi de très bonne qualité.


Conclusion :

On peut donc dire qu'il y a ENFIN un Assassin's Creed sur console portable digne de ce nom, cet épisode est réellement un excellent titre qui souffre quand même de quelques défauts et bugs mais qui sont largement pardonnables. Ce jeu apporte en plus aux joueurs de la PSVita en manque de jeu de quoi se régaler !

Il est dommage qu'Ubisoft sorte le jeu en même temps que l'énorme Assassin's Creed III car Liberation sera malheureusement occulté au profit de son grand frère.

Ma note : 17/20

Anecdotes :

Voilà le chapeau qu'aurait dû porter Aveline à la base sur ce concept art offert avec le jeu dans certains pays :

 

Aveline_pre-order_concept.jpg

Le jeu Assassin's Creed Liberation a inauguré le tout premier steelbook de la PSVita exclusivement au canada que l'on peut voir ci-dessous :

Rédigé par Marcaeg

Les commentaires sont fermés.